Go up

Emmeline Vanden Waeyenbergh

Belgium

(Film-maker/Director)

ref

Présente-toi aux lecteurs

Je m’appelle Emmeline Vanden Waeyenbergh, je suis cinéaste, réalisatrice de films.

Comment t’es venue l’envie de devenir réalisatrice ?

Un jour, j’étais toute petite et ma maman m’avait emmené voir Pirate des Caraïbes 1. A la fin de la séance, je lui ai demandé c’était quoi le métier de la personne qui avait son nom en grand, elle m’a répondu réalisateur. Et comme je voulais déjà être écrivain de roman fantastique, je me suis dit que finalement, réalisatrice, c’était encore mieux.

Quelles sont tes influences, tes inspirations ?

Mes influences sont d’abord littéraires avec des livres aux univers fantastiques tel qu’Harry Potter, Seigneur des Anneaux et Game of Thrones puis leur adaptation au cinéma. J’adore aussi la science-fiction tel que Stargate SG1, Star Wars et Star Trek. J’ai encore pleins de films et séries en tête mais cela prendrait plusieurs années pour les citer tous 😊

Musicalement, qu’aimes-tu écouter ?

J’aime tout SAUF le Rap. Le Hip-Hop au Rock en passant par la musique classique mais surtout les musiques de films tel que Two Step From Hell, Hans Zimmer, etc…

Plutôt film ou série ? Quel est ton top 5 ?

Ces deux formats sont très différents et ne racontent pas les choses de la même façon. Je ne saurais pas choisir entre les deux surtout que beaucoup de grands films sont des séries de films.
Mon top 5 film et séries confondues :
1. Nosfératu de Murnau, 1922, le premier film fantastique et le meilleur film de vampire au monde !
2. La trilogie du Seigneur des Anneaux
3. 2001, L’Odyssée de l’Espace de Kubrick
4. Star Trek, toutes séries confondues
5. Mademoiselle de Park Chan-Wook, 2016

Dans le court-métrage du concours Nikon, comment as-tu sélectionné les scènes et pourquoi celles-là ?

Nous avons tourné le court-métrage pour une durée de 5 minutes mais pour le festival, on était limité à 2 minutes 20 donc pour le choix, je l’avais déjà fait bien avant le tournage. J’ai choisi de ne prendre que les moments avec nos deux personnages principaux pour ne pas trop complexifier le petit film et pouvoir quand même suivre les gags.

Si tu devais réaliser un film sans t’inquiéter du budget, du temps et du lieu, de quoi parlerait-il ?

Cela parlerait de guerre dans un temps médiéval fantastique entre magiciens et sorcières… Cette histoire me viens d’un rêve fait il y a des années. Je n’en dis pas plus car je ne voudrais pas qu’on me le pique (rire) et puis il faut toujours garder du suspense :)

Emmeline Vanden Waeyenbergh

Comment as-tu sélectionné la bande-son du court-métrage ?

J’ai fais une recherche après l’écriture du scénario, j’avais en tête mes séquences et je cherchais quelque chose qui colle au style et je suis tombée sur cette musique que j’ai trouvé parfaite. C’est toujours difficile de trouver la musique qui convient à un film quand on n’a pas de compositeur pro avec soi. J’ai donc voulu m’y prendre à l’avance et j’ai eu la chance de trouver cette musique.

Ton regard sur l’actualité cinématographique du moment ?

(rire) Il y a beaucoup de chose à dire. Surtout sur la fermeture des cinémas et sur les grosses industries qui abandonnent les cinémas au détriment du streaming. On peut aller chez le coiffeur, faire des file devant les magasins, aller à la messe mais pas aller au cinéma. Il n’y pas plus de risques en salles pourtant. Je regarde beaucoup en streaming pour le moment mais les salles me manquent.

Quels sont tes projets ?

Pour le moment, je suis en formation en VFX et une fois finie, j’essayerais d’intégrer un grand studio et à côté je continuerais à réaliser mes films.

Qu’aimerais-tu que le futur t’apporte ?

La gloire dans mon domaine ? Un Golden Globes ? Être reconnue comme grande réalisatrice et travailler sur des films à gros budgets. J’ai beaucoup d’ambitions, je sais (rire).

Quelle est ta devise ?

Fais de tes rêves ta réalité !

A rappeler les sites pour mieux te découvrir

Pour visionner mon dernier film : https://www.festivalnikon.fr/video/2020/391
Mon instagram : https://www.instagram.com/edolweens/

Le mot de la fin pour les lecteurs ?

Ne croyez pas les personnes qui vous disent que vos rêves sont impossibles.

Emmeline Vanden Waeyenbergh

Thanks for the upkeep

Hugues B.